LEICA M 10-R : PLACE À LA HAUTE DÉFINITION

Leica M10-R avec un capteur couleur de 40 millions de pixels

Le Leica M10-R ouvre de nouvelles dimensions en matière de qualité d'image avec sa haute résolution de plus de 40 millions de pixels. Le capteur restitue les plus fins détails, ce qui permet aux photographes de plonger plus profondément dans chaque scène. Défiant les idées reçues, où une résolution accrue implique de sacrifier les performances en basse lumière, le M10-R se targue d'un nombre de pixels bien plus élevé que ses homologues M10 de 24 MP. Il offre des niveaux de bruit plus faibles pour une utilisation polyvalente et un large éventail de disciplines photographiques.

Le Leica M10 est la quatrième génération de M à capteur numérique, qui a débuté par le M8 à capteur 18 × 27 mm lancé en 2006, relayé par le M9 24 x 36 de 2009, ces deux premiers modèles à capteur CCD Kodak. En 2012 Leica est passé au CMOS 24 × 36 de 24 Mpxl avec un M... sans numéro d’ordre, décliné en plusieurs versions à partir d’un premier modèle M(240). La numérotation traditionnelle de Leica a repris en 2017 avec le M10, bénéficiant lui aussi d’une définition de 24 Mpxl avec un nouveau capteur... et surtout un boîtier revu et corrigé pour retrouver exactement les dimensions de la plupart des boîtiers argentiques historiques – à l’exception du M5 – alors que les premiers Leica numériques étaient plus épais. Le M10 avait les mêmes mesures que les célèbres M4 et M6… Il est à noter que les héritiers de ces célèbres modèles argentiques sont toujours au catalogue, le M-A purement mécanique et sans mesure de lumière, et le MP avec une mesure sélective sur le rideau.

M10, grande famille de télémétriques numériques

On ne change pas un boîtier qui gagne, mais on le fait évoluer : ainsi le M10 d’origine est-il toujours commercialisé, mais il a été décliné ensuite en 2018 avec deux nouvelles versions, le M10-P de 2018 doté d’une présentation plus discrète sans logo Leica rouge et surtout d’un obturateur plus silencieux, le M10-D sur la même base mais dépourvu d’écran arrière, la WiFi intégrée permettant cependant un pilotage des fonctions de l’appareil et la vision des images sur un smartphone. Tous ces modèles permettent en effet le LiveView (le M10-D dispose aussi du viseur électronique optionnel Visoflex) mais ils sont destinés à la photo pure et dure, et dépourvus de fonction vidéo. Laquelle est réservée aux sans miroir SL et SL2 de la marque…

L’évolution majeure date du début de 2020 avec la troisième version du concept Monochrom qui ne permet que la prise de vue en noir et blanc avec un capteur dépourvu de matrice de Bayer, le M10 – Monochrom qui ne photographie qu’en noir et blanc mais avec un capteur de 41 millions de pixels, d’où une finesse d’image inégalée du fait de l’absence de dématriçage et une montée en ISO dépourvue par nature de tout artefact de couleurs.

Paradoxalement le M10-R doté du même capteur 41 Mpxl maintenant doté d’une matrice de Bayer pour la construction des couleurs ne vient qu’après, selon Leica du fait que ce filtre de conception « maison » a mis plus longtemps à être optimisé pour les formules optiques des objectifs grand angle très compacts de la série M. Leica indique que cette nouvelle génération de capteur offre une meilleure dynamique que celui du M10 de base, tout en offrant un meilleur rendement en hauts ISO.Un M10-P à capteur haute définition

L’aspect extérieur du M10-R peut laisser penser qu’il s’agit du M10 de base intégrant le nouveau capteur, du fait de la présence du petit logo rouge, mais la base est celle du M10-P avec son obturateur plus silencieux, quasiment inaudible en pratique même si l’on photographie dans un environnement sonore discret. En photo de rue le déclenchement ne s’entend plus du tout. La prise en main et la visée sont les mêmes que sur les autres M10, le viseur est d’une clarté et d’une précision impressionnante, encore faut-il maîtriser les codes de la mise au point télémétrique ce qui nécessite une accoutumance quand on est habitué à la visée reflex ou électronique. À ce sujet on pourra regretter que le viseur électronique optionnel – ce qui fait des M10 les seuls véritables hybrides, du fait qu’ils disposent de deux systèmes de visée à hauteur d’œil – soit resté à une définition de 2,4 millions de points, loin de la précision offerte par les viseurs des Q2 ou SL2. Mais cet accessoire vendu 510 € intègre aussi un GPS, ce qui peut être un atout. Le boîtier quant à lui communique sans fil avec les smartphones dotés de l’application Leica Fotos qui permet de commander l’appareil et de télécharger les fichiers DNG, mais aussi d’enregistrer les données GPS du téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *